Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 17:44

blog.jpg

J’écris ce texte  aux  personnes qui m'ont donné cette passion et ce besoin de photographier.
Je ne sais pas pourquoi mais ce soir j'ai envie de partag
er mon point de vue


Je me souviens, il y a 3 ans,  vous avez essayé plusieurs fois de me faire comprendre à quel point la vie d'un artiste était rude, vague et incertaine.
Je crois que je n'avais jamais compris la signification exacte de vos mots jusqu'à maintenant.

 

Je ne sais pas si je suis destiné à être un artiste, Je ne sais pas si je suis destiné à finir aux oubliettes.

Je me souviens aussi qu'avant je voulais être célèbre,  mais maintenant je ne le souhaite plus. 
On dirait que plus on vieillit plus les souhaits se simplifies

Au début, tout semblait si simple et si réalisable. J’aurais pu rendre l'humanité infiniment belles, douce, gentille et généreuse..
Je me souviens aussi que vous parliez d'une certaine lutte à une époque. Aujourd'hui moi aussi j'y fais face à la réalité des choses.
Cette chose méprisable lorsqu'on croyait appartenir à un univers meilleur, moins cruel, moins hypocrite.
Aujourd'hui j'y fais face. Ce peuple, Cette société qui stérilise la beauté pour faire place à un modèle humain biaisé infiniment laid dans ça perfection.

Je parle bien sûr de l'art et de ces communautés.
Je croyais qu'elles pouvaient m'apportés quelque chose mais ces communautés reflète l'hypocrisie.
Chaque personne répète là même chose. Ils ont oubliés le sens mêmes des paroles. Ils préfèrent tous des phrases déjà formuler et fabriqué.

Les médias ont gagné on dirait. Ils ont réussit à laver les cerveaux du monde et le gaver de conneries et de foutaises.
Nous sommes à l'aube d'une époque ou tout est possible et pourtant encore j'y vois des tabous, j'y vois de la censure. Tout est banalisé, révolution, art, croyance et amour
Plus rien n'a d’importance, l’amour comme la pauvreté.
Je comprends maintenant le désespoir qui vous habitait parfois.
Je comprends maintenant toute l'énergie que vous avez misés sur l'espoir, le travail et l'acharnement. 

Maintenant j'ai compris que Parfois faire abstraction de l'esthétisme dans mes photos est nécessaire pour ce faire comprendre.
Parfois il faut pousser à l'extrême ces émotions pour ce faire entendre. Car la beauté réside dans tout et dans rien.
La vérité n'a pas de couleur, pas d'odeur, pas de forme. Elle existe, elle se vit et elle doit se transmettre.


Je ne souhaite plus devenir célèbre.
Je souhaite d'avoir votre courage, votre force, votre volonté.
Et pouvoir à mon tour aussi vous rendre l'espoir que vous avez fait naitre en moi.

Merci à vous, je t’aime mon peuple
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Amine Boussoffara photographie
  • : galerie photos
  • Contact

Profil

  • Amine Boussoffara
  • Photographe artiste
  • Photographe artiste

Recherche

Pages

Liens